Les 4 structures de l’être humain

Bonjour les étoiles, 

Aujourd’hui, je vais vous parler des 4 structures (ou dimensions) de l’être humain. 

La structure physique (reliée à l’élément terre)

En choisissant de nous incarner sur Terre, nous quittons temporairement le « Grand Tout » et nous héritons tous d’un « corps physique » qui nous est prêté pour une durée plus ou moins longue. Ce corps, nous devons en prendre soin, car c’est par lui que transitent toutes les informations importantes pour accomplir notre vie. « Notre corps est précieux, il est le véhicule de notre éveil » (Bouddha)

Notre corps est le reflet de notre état d’Esprit. Si nous vivons en accord avec les messages de notre âme, et si nous arrivons à les manifester dans la matière, à travers nos idées puis nos actions, alors notre corps sera en pleine forme et subira moins les effets du temps. A l’inverse, si nous sommes dans la non-expression de nos envies profondes et de nos émotions, notre corps manifestera divers symptômes ou des maladies.

​La structure émotionnelle (reliée à l’élément eau)

Dans le Grand Tout, nous ne pouvons pas faire d’expériences car nous sommes « tout » à la fois (le chaud, le froid, le grand, le petit, l’amour, la haine…), nous sommes dans « l’Absolu« . En nous incarnant sur Terre, nous entrons dans la « dualité« . Les choses existent par rapport à leur contraire. Notre corps nous permet de « ressentir » et donc d’expérimenter tout un panel d’émotions.

Les 2 émotions principales sont l’amour et la peur. De celles-ci découlent les autres émotions (joie, colère, tristesse) ainsi que les sentiments (regret, nostalgie,…).

Notre corps émotionnel regroupe toutes nos expériences émotionnelles (positives et négatives) depuis notre vie intra-utérine, mais également tous les traumatismes vécus et non nettoyés de nos vies passées. Quand nous nous incarnons, nous sommes donc déjà « chargés » émotionnellement. Il est important d’explorer nos émotions.

« L’émotion est la source principale de toute prise de conscience » (C.G. Jung). En effet, tout traumatisme crée une « charge émotionnelle » bloquée dans le temps et cette charge va se présenter plusieurs fois dans notre vie jusqu’à ce qu’elle soit comprise et conscientisée. Dès que nous vivons et expulsons une émotion, nous créons sa libération énergétique.​

La structure mentale (reliée à l’élément air)

Pour pouvoir vivre sur notre planète, nous recevons sans cesse des idées (venant des plans célestes) que nous devons matérialiser dans la 3D (le plan terrestre). Pour cela, nous avons besoin d’un « convertisseur » : notre mental. C’est un « outil » très important qui nous permet de penser, d’analyser, de réfléchir et de planifier. Par son intermédiaire, nous transformons nos idées et nous les mettons en forme dans la matière. Or, notre mental est conditionné par nos éducations (familiale, scolaire, religieuse,…) et nous développons tous des systèmes de croyances limitantes ainsi que des filtres qui vont, très souvent, entraver la réception de nos idées et leur mise en action.

Notre mental nous montre ce qui ne va pas lorsqu’il tourne en boucle (dans le passé ou le futur). Il nous indique ce que nous pensons de nous-même. 

La structure spirituelle (reliée à l’élément feu)

Dès que nous entrons dans la matière pour nous incarner, nous oublions notre projet (notre plan d’incarnation). L’âme ou le « Moi supérieur » connaît parfaitement notre projet et son rôle est de nous guider dans notre expérience terrestre, de baliser notre chemin de vie, pour que nous puissions accomplir notre mission de vie. L’humain, quant à lui, fonctionne avec un paramètre non-négligeable, qui est lié à la survie (peur de mourir, peur du temps qui passe, peur de souffrir,…). Ce paramètre déconnecte souvent l’humain de son « âme« , il n’est donc plus guidé par elle, mais par son Ego. 

Il est important de se reconnecter à son âme et de l’écouter, de retrouver notre verticalité et notre alignement. Quand la communication avec notre Moi supérieur est bloquée, il nous envoie alors des messages qui passent soit par notre corps (douleurs, maladies), soit par des scènes de vie qui surgissent pour que nous puissions exprimer nos émotions bloquées afin de récupérer des bouts de Soi.

Corinne

Note : Tous les articles sont issus de mes recherches ou d’expériences personnelles et professionnelles. 

Photo : Pixabay


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s