L’enjeu de l’éducation bienveillante : un défi mondial

L’éradication de la violence envers les enfants est la responsabilité de tous. 
C’est une question de droits de l’homme et de justice fondamentaux et d’une manière de donner naissance à des sociétés plus pacifiques.
Les enfants sont victimes de la violence à tous les âges et dans tous les contextes.
Ils devraient se sentir en sécurité chez eux, à l’école et dans leur communauté.
#ENDviolence

Données UNICEF 2017

Violence domestique pendant la petite enfance :
Environ 300 millions des enfants âgés de 2 à 4 ans à travers le monde sont victimes d’agressions psychologiques et/ou de punitions physiques au sein même de leur foyer, de la part des personnes qui s’occupent d’eux.

250 millions (environ 6 sur 10) subissent des punitions physiques.

Près de 6 enfants sur 10 âgés de 12 à 23 mois, dans 30 pays disposant de données sur le sujet, sont régulièrement victimes de discipline violente. Pour presqu’un quart des enfants de cet âge, la punition consiste à les secouer et près d’1 sur 10 sont giflés ou frappés au visage, à la tête ou aux oreilles.

Dans le monde, 1 enfant sur 4 (176 millions) de moins de 5 ans vit avec une mère victime de violence de la part de son partenaire intime.

Dans le monde, environ 1,1 milliard de parents ou de personnes s’occupant d’enfants (soit un peu plus d’un sur quatre) affirment que les châtiments corporels sont nécessaires pour élever ou éduquer correctement un enfant.

Seulement 60 pays ont adoptés une législation qui interdit totalement le recours aux châtiments corporels contre les enfants à la maison, ce qui laisse plus de 600 millions d’enfants âgés de moins de 5 ans sans protection juridique complète.

Maltraitance en France (étude Akidia)
22% des adultes déclarent avoir été victimes de maltraitances graves, ce qui comprend les violences physiques (5%), les violences psychologiques (8%), les négligences (3%) régulières et les violences sexuelles de tous types (16%).

Violence sexuelle au cours de l’enfance et de l’adolescence :
Dans 38 pays à revenu faible et intermédiaire, près de 17 millions de femmes adultes déclarent avoir subi des rapports sexuels forcés au cours de leur enfance.

Dans 28 pays européens, près de 2,5 millions de jeunes femmes affirment avoir été victimes de formes de violence sexuelle avec ou sans contact avant l’âge de 15 ans.

A travers le monde, environ 15 millions d’adolescentes âgées de 15 à 19 ans ont subis des rapports ou autres actes sexuels forcés au cours de leur vie. 9 millions d’entre elles au cours de l’année écoulée.

Selon des données issues de 30 pays, seulement 1% des adolescents victimes de violences sexuelles a sollicité l’aide de professionnels.

Les données provenant de 28 pays montrent que 9 adolescentes sur 10 ayant subi des rapports sexuels forcés indiquent avoir été la victime d’une personne connue/ proche.

En moyenne, dans les 28 pays disposant de données sur le sujet, 90% des adolescentes ayant subi des rapports sexuels forcés ont déclaré que l’auteur du premier incident était une personne qu’elles connaissaient. D’après des données émanant de 6 pays, les amis et les camarades de la classe ainsi que les partenaires figurent parmi les auteurs les plus fréquemment signalés de violences sexuelles contre les garçons adolescents.

Morts violentes parmi les adolescents :
Quelque part dans le monde, toutes les 7 minutes, un adolescent est tué par un acte violent.

Plus d’adolescents meurent à cause de violence interpersonnelle que de violences collectives.

En 2015, près de 2 décès sur 3 étaient le résultat d’un homicide alors que le reste était causé par des conflits.

L’Amérique latine et les Caraïbes constituent la seule région où le taux d’homicide parmi les adolescents a augmenté ; près de la moitié de la totalité des homicides d’adolescents enregistrés en 2015 ont été commis dans cette région.

Violence à l’école
Près de 130 millions d’élèves âgés de 13 à 15 ans (un peu plus d’un sur trois) dans le monde sont victimes de harcèlement.

Environs 3 jeunes adolescents sur 10 (17 millions) dans 39 pays d’Europe et d’Amérique du Nord reconnaissent avoir harcelé d’autres élèves à l’école.

732 millions des enfants en âge d’être scolarisés vivent dans un pays où les châtiments corporels à l’école ne sont pas totalement interdits.

Les trois quarts des fusillades enregistrées dans des écoles au cours des 25 dernières années se sont produites aux USA.

Près de 500 attaques ou menaces d’attaques envers des écoles ont été recensées ou vérifiées en 2016 dans 18 pays ou régions du monde

Sources :

« N’élevons pas nos enfants pour le monde d’aujourd’hui. Ce monde aura changé lorsqu’ils seront grands. Aussi doit-on en priorité aider l’enfant à cultiver ses facultés de création et d’adaptation ». Les enfants d’aujourd’hui sont les adultes de demain. Si vous souhaitez que le monde change, il est nécessaire de commencer à comprendre l’enjeu de l’éducation de nos enfants. Nous observons dans le monde de plus en plus de violence, de haine, de guerre. L’éducation est une arme de paix ! Nous avons l’impression que les gens ont oublié ce qu’est l’amour ». Maria Montessori

Cet article est le 1er d’une série que j’ai nommé : « L’enjeu de l’éducation bienveillante : un défi mondial ».

L’objectif est de vous inviter à réfléchir sur l’éducation de nos enfants. C’est une question fondamentale de société. Nous pouvons rester dans le déni : « Je ne veux surtout pas savoir comment un être humain se construit car cela me culpabiliserait et impliquerait que je change moi, ma façon d’être, de travailler, ma carrière » ou bien nous pouvons affronter la réalité même si elle nous bouscule, nous dérange (un petit enfant à vraiment besoin qu’on prenne soin de lui pour que son cerveau et donc lui-même se développe bien) ? (C. Gueguen)

De plus en plus de parents pratiquent une éducation respectueuse mais il existe encore de nombreux parents qui éduquent leurs enfants dans la peur, la honte et la culpabilité, en les dominant et en les punissant. Pourtant, ces parents sentent au plus profond d’eux-mêmes qu’ils pourraient faire autrement, mais ils ne savent pas comment faire.

Bien souvent, les parents qui rencontrent des difficultés sont liés uniquement à la méconnaissance des compétences d’un enfant à tel ou tel âge et de sa capacité à réguler ses émotions. De cette incompréhension naît souvent des malentendus. Leur relation devient de plus en plus compliquée, car l’adulte juge et critique l’enfant. Il ne l’écoute plus, n’est plus empathique avec lui et ne ressent donc plus les besoins de son enfant.

C’est en cela que la compréhension de l’humain nous éclaire sur ce qui convient ou non au bon développement de l’enfant. Les recherches en neurosciences affectives et sociales nous apportent des données essentielles afin de comprendre certains comportements déroutants de nos enfants et comment l’adulte peut y répondre au mieux.

Aujourd’hui, nous ne pouvons plus raisonner comme au XXe siècle ! En modifiant notre regard sur l’enfant, nous changeons de vision sur l’éducation. Des changements sont en cours, beaucoup de médecins et auteurs en parlent (Catherine Gueguen, Isabelle Filliozat, Marshall Rosenberg, Catherine Dumonteil Kremer, Olivier Maurel, Althea J. Solter…). Les neurosciences affectives nous prouvent qu’une éducation empathique, aimante, soutenante, permet à un être humain de bien se développer.

Au cours des prochains jours, je vais partager avec vous des articles traitant de la fonction parentale, des besoins de base de l’enfant, de la théorie de l’attachement, des différents types d’attachement, de la puissance des mots, ainsi que des neurosciences affectives et sociales.

Prenez soin de vous et de vos enfants,

Corinne

Source :

  • Gueguen, C. (2015). Vivre heureux avec son enfant, un nouveau regard sur l’éducation au quotidien grâce aux neurosciences affectives. Edition Robert Laffont, Paris

Photo : Pixabay

Vidéos sur ce thème :

Vidéo d’introduction : C. Gueguen, « Pour une enfance heureuse ». https://www.youtube.com/watch?time_continue=58&v=H1a64qQRFtE

Vidéo : C. Gueguen, « La bienveillance est fondamentale ». https://www.youtube.com/watch?v=M1rBwiQ-wzY


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s