Oser le retournement

Nous nous en rendons rarement compte, mais beaucoup de personnes ne sont pas tournées vers elles-mêmes. Nous souffrons tous, nous nous plaignons tous de quelque chose qui ne va pas dans notre vie (au niveau personnel, professionnel, familial,…), comme je l’ai fait durant un certain temps, en étant victime de ma vie ! Mais rares sont ceux qui osent affronter leur souffrance pour pouvoir vivre plus sereinement, dans l’harmonie. C’est ce que j’ai fait et je n’ai aucun regret.

Loin de moi l’idée de faire culpabiliser les personnes qui ne sont pas sur le chemin de leur vérité. Celles-ci ont une autre mission à accomplir, d’ailleurs elles n’y pensent même pas, et elles ne liront pas cet article. Mais pour celles qui se plaignent et qui sentent dans leurs tripes que « quelque chose » cloche, qu’elles ne sont pas « elles-mêmes », qu’elles jouent un rôle au final qui ne leur convient pas, alors prenez la responsabilité de chercher votre vérité.

Qui êtes-vous réellement ? De quel côté regardez-vous ? Du côté de l’ombre ou de la lumière ? La plupart du temps, vous regardez votre ombre, une ombre que vous croyez être vous mais qui, en réalité, n’est que le reflet de votre véritable Moi Supérieur !

Le mythe de la Caverne de Platon est en quelque sorte une vérité selon moi, car nous vivons dans une illusion (celle de nos fausses croyances et de nos jugements). Nous tournons le dos à notre feu Divin, à notre véritable identité. Nous endossons celle d’un ou d’une autre par loyauté familiale.

Notre éducation nous a conditionné ainsi ! Willy Barral, psychanalyste, a écrit : « Tout être humain devrait se demander s’il n’est que le prolongement de l’histoire de ses parents ou s’il va être l’auteur de sa propre vie ».  Effectivement, quand nous ne sommes pas nous, qui sommes-nous alors ?

Certaines personnes sont le copier-coller de leur parent, de façon inconsciente bien sûr, mais la souffrance qui en résulte en est le constat alarmant. Vous êtes-vous déjà posé cette question ?

Nous nous voilons souvent la face, nous ne voulons pas regarder la réalité en face, alors nous fuyons. Nous fuyons notre vie, ou nous pensons vivre notre vie à travers celle de quelqu’un d’autre, en bref nous nous fuyons nous-même. Car vivre dans l’illusion et souffrir est beaucoup plus facile que d’affronter la réalité avec tout le flot d’émotions refoulées qui en découle.

Et c’est à ce moment que la maladie ou le mal-être apparait !

La maladie est en quelque sorte votre amie, car elle vous dit : « Quelque chose ne va pas dans ta vie ! Tu regardes dans le mauvais sens ». Encore faut-il avoir le courage d’entendre ce que la maladie veut nous dire… (Olivier Soulier).

Les maladies et les malaises sont des indicateurs précieux ! Moins les humains écouteront leur Âme, plus ils seront malades.

Si nous nous trompons de direction, si nous nous écartons de notre plan d’incarnation, notre Âme nous envoie des signes.

Si nous n’arrivons pas à écouter ces signes, notre Âme a le choix entre 2 options pour faire passer le message : le corps ou l’esprit, c’est-à-dire, par la maladie ou le mal-être psychologique. Dans ce cas-là, il est important de regarder son ombre et l’explorer.

C’est à partir de là que nous comprendrons que cette ombre est en fait un reflet de nous-même, et qu’elle n’est pas la réalité. Dure est la chute à ce moment-là…Je vous l’avoue, pour en être passée par là. Il faut faire le deuil de notre « faux self », notre faux nous ! 

Puis ensuite, il faut se demander quelle est son origine ? D’où provient cette ombre ? Et ici, il faut avoir le courage de prendre la responsabilité de cette ombre, car elle est issue de nous, c’est une part de nous-même, tout en restant conscient qu’elle n’est pas nous !

Notre véritable identité est au-delà de cette ombre.

A partir de ce constat, il nous faut encore parcourir une autre étape, celle du retournement vers nous-même ! Cette étape est, je pense, la plus difficile. Oser le retournement…oser le changement de notre point vue sur nous-même. Quitter l’ombre pour la lumière, passer du statut de victime à responsable de sa vie !

Aller vers l’inconnu…qui est en réalité l’Un-connu, dans l’unité de vous-même, votre Moi profond.

Corinne,

En chemin vers la Nouvelle Terre

Source : formation « Médecine du Sens », Olivier Soulier

Photo : Pixabay


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s