L’observation intérieure

Sur le chemin du développement personnel et spirituel, la connaissance de soi est nécessaire afin d’évoluer. Pour cela, nous devons apprendre à nous connaître.

Il est essentiel de comprendre comment vous fonctionnez. L’un des outils que l’Apprenti Sage doit utiliser régulièrement est l’observation.

Comment s’observer ?

L’observation de soi-même commence par le plus visible et se termine par le plus subtil.

Etape 1 : l’observation de votre corps physique

Cette observation passe par les sensations dans votre corps physique. Il est important de prendre conscience de vos sensations dans votre corps. Apprenez à percevoir la sensation de l’air qui passe par vos narines, la sensation du tissu sur votre peau, celle de votre respiration, la circulation de votre sang dans vos veines, les battements de votre cœur…

C’est un exercice assez simple pour commencer. Vous pouvez le faire le matin, à votre réveil, ou le soir, au moment de votre coucher. Prenez conscience de la force qui anime votre corps physique et écoutez-la, sans intervenir.

Quelles sont les sensations que vous percevez à travers vos 5 sens ?

« Sentir que l’observation attentive de la totalité corporelle, qui suppose la présence de la conscience dans l’ensemble du corps, à un effet de recharge énergétique. Constater que cette recharge énergétique constitue une influence vitalisante qui imprègne le corps tout entier et qui,  sans que nous fassions quoi que ce soit pour cela, rend ce dernier plus actif, plus sain, plus résistant ».

Un fois l’observation du corps acquise, vous pouvez passer à la 2ème étape.

Etape 2 : l’observation du mental

Il s’agit de l’observation de vos pensées. Prenez conscience de la manière dont vos pensées se succèdent et se développent. Rappelez-vous que, dans 98% des cas, pour les personnes ne faisant pas un travail sur soi, vos pensées ne sont pas vos pensées (voir l’article sur le sujet). Pour les observer, il est nécessaire de prendre du recul et de devenir spectateur de vos pensées.

Cette pratique est un peu plus difficile que l’observation du corps physique. Vos pensées vont vites, et au début ne soyez pas surpris de ne pouvoir observer que quelques-unes de vos pensées. Vous serez régulièrement happés par elles.

Puis avec de la pratique quotidienne, vous serez de moins en moins « collés » à celles-ci. Ne tentez pas de les contrôler, soyez seulement dans un état de constatation. « Je constate que je pense à mon chat », « j’observe que mes pensées défilent vites, elles sont bavardes »,…Apprenez à regarder vos pensées comme si vous regardiez un animal, par exemple quand vous pensez « je constate que j’ai des difficultés à arrêter le flot de mes pensées », vous êtes en train de penser votre pensée !

En observant vos pensées, vous prenez conscience de comment elles fonctionnent : leur déroulement, leur apparition et leur enchaînement.

Vous observerez que vos pensées sont souvent négatives, d’autres répétitives et à demi-conscientes. Vous pouvez même noter celles qui reviennent le plus souvent afin de faire un travail de reprogrammation ultérieur.

Avec le temps, vos pensées vont diminuer, elles seront moins bavardes et vous arriverez à un silence mental. Ce silence intérieur va entraîner une paix profonde en vous et se diffusera dans votre vie.

Vous ne serez plus contrôlés par vos pensées car vous apprendrez à les maîtriser. Vous ne vous identifierez plus à elles. Grâce à cette maîtrise, vous pourrez réaliser une reprogrammation de vos pensées négatives en pensées positives.

Les pensées sont des outils, vous devez les polir et les entretenir. Elles doivent garder leur place, ce sont des objets psychiques meublant votre mental….Il serait absurde de vous identifier aux meubles de votre maison, comme il est absurde de vous identifier à vos pensées  qui « passent » dans le champ de votre mental ! N’est-ce pas ?

Cessez de vous identifier à vos pensées ! Plus vous le ferez, plus vous deviendrez indépendants de vos pensées qui peuplent votre esprit. Vous deviendrez plus libres.

En observant vos pensées :

  • vous allez comprendre leur nature
  • vous allez moins penser
  • votre attitude face à vos pensées sera transformée

Donc, le grand avantage de cette technique c’est qu’elle va vous permettre de mieux connaître votre corps, de retrouver une vitalité, de réduire le flot de vos pensées en générale, et de remplacer vos pensées négatives par des pensées positives. Pratiquez tous les jours, à différentes reprises au cours de votre journée. Vous verrez qu’avec le temps, cela deviendra automatique.

Vous observerez votre corps et vos pensées sans y penser !

Prenez soin de vous,

Corinne

Sources :


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s