Les stratégies pour ne pas sentir

Dans cet article, qui fait suite au précédent article « Les 7 étapes qui mènent vers l’intelligence du cœur », je souhaite revenir sur un point important afin de vous aider à comprendre les différentes stratégies que vous mettez en place pour ne pas ressentir vos émotions.

Il est important de savoir ce qui se passe en vous. Ne pas sentir, c’est rejeter des informations utiles, c’est se couper de soi.

Or beaucoup de personnes usent de diverses stratégies comme des défenses pour ne pas percevoir ce qui se passe en elles. C’est un comportement d’autoprotection du cerveau appris durant l’enfance. En effet, le cerveau d’un enfant est fragile. Donc en cas de fortes émotions, le cerveau fait sauter des fusibles pour se protéger (séparation corps/ mental : la dissociation), car l’émotion aurait pu endommager les circuits neuronaux. Mais, aujourd’hui, en tant qu’adulte nous sommes capables d’aider notre enfant intérieur et de supporter l’émotion. Tout le monde est capable de le faire.

Nous mettons donc en place des comportements compulsifs, automatiques et inconscients. Le processus est : « Je me donne une stimulation pour distraire mon attention ».

Pour stopper le flux de nos émotions, nous cessons, pour beaucoup d’entre nous, de respirer, en bloquant notre diaphragme, comme si nous faisions un nœud au niveau du plexus.

Ce nœud se sent très bien jusqu’à dans le dos (au niveau de l’attache du soutien-gorge pour les femmes). Cette tension est le témoin du blocage de la respiration.

Voici une liste, non-exhaustive, de manifestations typiques de refoulement d’une émotion :

  • Je bloque souvent ma respiration
  • Je bois beaucoup de café
  • Je me ronge les ongles
  • Je tapote des pieds ou mon stylo
  • Je compte dans ma tête
  • Je bavarde
  • Je ne pourrais pas vivre sans…cigarettes, sucre, alcool, sexe, médicaments, travail, télévision, internet,…
  • Je roule très vite en voiture
  • Je dors beaucoup
  • Je range très méticuleusement mes affaires
  • Je méprise les autres, je juge
  • Je prends les autres en charge, je suis sauveur
  • J’attaque, je blesse volontiers autrui, je suis persécuteur
  • Je me soumets, je cherche à faire plaisir à tout prix, je suis victime
  • Je parle très vite
  • Je me replie sur moi, je m’isole
  • Je m’active au ménage, ma maison est toujours impeccable

Ces différentes stratégies se reconnaissent à la compulsion. Ce sont des réactions automatiques et nécessaires. Vous avez du mal à vous en empêcher !

Tout est bon pour effacer l’émotion, occuper le corps, les sens, l’esprit.

Mes chers Apprentis, si vous vous reconnaissez dans certains de ces comportements, s’il vous plaît, ne vous jugez-pas ! Soyez compatissants envers vous-mêmes.

Vous avez mis en place des stratégies qui vous ont sauvé la vie depuis votre enfance. Aujourd’hui, en tant qu’adulte, vous avez les capacités de supporter vos émotions. Réapprenez à sentir sans juger, écouter ce qui se passe en vous et vous ferez le lien avec une émotion. Faites-vous ce beau cadeau, c’est un message de votre âme.

Si vous pensez ne pas pouvoir réussir seul à surmonter vos émotions, que vous avez subi des traumatismes durant votre enfance, ne restez pas avec ce fardeau sur le cœur ! Consultez un professionnel à qui vous pourrez vous confier.

Prenez soin de vous,

Corinne

Sources :

  • I. Filliozat (2001). Que se passe-t-il en moi ? Mieux vivre ses émotions aux quotidiens. Editions Jean-Claude Lattès.
  • Photo : Pixabay

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s