Au-delà du corps physique

Bonjour mes chers apprentis,

Je vous ai récemment parlé d’une expérience de transe chamanique où j’ai revécu une noyade survenue à l’âge de 8 ans.

J’aimerais aujourd’hui vous raconter ce que j’ai vécu durant cette noyade et comment elle a orienté mon début de vie et la conception de ma réalité.

Le jour où je me suis noyée

J’étais en vacances avec mes parents et mon petit frère. Je venais d’apprendre à nager dans la piscine d’un Club de vacances. Je n’étais pas encore très à l’aise avec l’eau mais j’aimais jouer dans la mer.

Ce jour-là, ma mère était avec mon frère au Club et c’est mon père qui me surveillait. Je suis partie me baigner avec une planche à vague. C’était le matin, il y avait un peu de vagues et personne dans l’eau.

Je ne m’amusais pas trop loin du bord de mer car je n’étais pas très rassurée quand je n’avais pas pied. Une vague arriva sur moi et me fit tomber de ma planche. Une fois dans l’eau, je m’aperçus que j’avais oublié d’attacher le bracelet de la planche à mon poignet et qu’elle s’éloignait de moi. Panique.

Je me suis rendu compte également que je n’avais pas pied. Panique. Pourtant je m’étais assurée de ne pas m’éloigner du bord, mais j’avais du mal évaluer la distance. J’essayais de me rappeler les mouvements de la brasse que je venais d’apprendre, mais avec la peur qui montait en moi, je nageais n’importe comment, à la verticale, je n’arrivais pas à me redresser.

Je tentais de lever un bras pour faire signe à mon père de venir me chercher. Malheureusement, il n’a pas compris mon geste et m’a fait un coucou de loin…J’ai essayé de l’appeler, j’ai crié, mais de l’eau rentrait dans ma bouche.

Une peur viscérale m’envahit, je pleurais et je commençais à fatiguer. J’avais beau nager vers le rivage, j’avais l’impression de faire du surplace, voire de m’éloigner…je n’avais plus de force, je tremblais, j’avais froid et je sentais mon corps s’engourdir. Je mis plusieurs fois la tête sous l’eau et je continuais d’avaler de l’eau tentant désespérément d’appeler de l’aide.

Et j’ai coulé. Ce fut le trou noir. Je me suis retrouvée dans un espace assez sombre où je flottais, mais je n’avais plus peur. Je ne nageais pas, mais j’avais l’impression d’être en apesanteur. J’étais seule. Je regardais devant moi et je vis une lumière, j’avançais vers elle. Je me souviens que je ne voyais pas mon corps, j’étais là, je flottais, mais sans corps. Je ne ressentais plus le froid, la peur, aucune douleur, j’étais légère. J’étais bien, en paix. Cette lumière m’attirait vraiment, elle avait quelque chose de particulier, comme si elle était vivante. Une belle lumière, qui grandissait au fur et à mesure que j’avançais vers elle. J’avais envie de m’approcher, de me fondre en elle. Cette lumière, je la connaissais !

Puis soudain, je fus « aspirée » en arrière à grande vitesse…Je me suis retrouvée dans mon corps physique, allongée sur le sable, au bord de l’eau. Je me suis mise à quatre pattes et j’ai vomi.

Mon père est venu vers moi et m’a dit : « Bah Coco ! Tu as bu la tasse ? ». Je tremblais comme une feuille morte, j’avais terriblement froid et je n’arrivais pas à tenir debout.

Depuis ce jour, je n’ai pas compris ce qui m’était arrivé. Je suis restée avec cette image troublante de flotter sans corps, quelque part où j’étais bien, vers une lumière. Tellement bien que je souhaitais y retourner. Cet endroit m’était familier. Je ne savais pas pourquoi. Puis en grandissant, je doutais. Que s’est-il vraiment passé ce jour-là ? M’étais-je vraiment noyée ? Ce n’était pas possible de couler et de revenir comme ça, avais-je halluciné ?…J’ai refoulé cette expérience loin dans mon subconscient.

Et après

Depuis ce jour et jusqu’à ma thérapie, je me souviens que je voyais des choses que je ne voyais pas avant (des formes bizarres assez sombres) et j’entendais quelquefois des voix et des souffles. Je n’en ai jamais parlé à mes parents, comment leur expliquer avec des mots ce que mon esprit ne parvenait pas à comprendre.

En grandissant, par l’intermédiaire des livres que ma mère lisait sur l’au-delà,  j’ai su que je sentais la présence de défunts près de moi. J’étais terrifié. Je les voyais aussi en rêve. Puis, à la fin de mon adolescence, mes visions ont évolué, j’avais des flashs plus précis, je voyais des « scènes de vie » sur le visage de certaines personnes que je côtoyais. Je ne voyais que la souffrance et la mort. Je sentais que les gens me mentaient car le temps se « figeait » et je voyais la vérité comme si je voyais sur un double écran. C’était insupportable. J’ai tentais d’entrer en contact avec des voyants, des médiums pour comprendre ce qui m’arrivait, mais aucun n’a su m’expliquer ce que je vivais. Alors j’ai lu des livres sur le sujet, qui me rassuraient mais je restais désespérée. Je ne voulais plus voir cette souffrance, j’avais l’impression de devenir folle. Je me posais énormément de questions sur la vie, la mort.

Et j’ai eu la chance de pouvoir en parler à un thérapeute ouvert aux phénomènes Psi. Durant ma thérapie, ces phénomènes extrasensoriels se sont estompés. J’ai pu mettre des mots dessus et comprendre mes capacités psychiques. Mais je ne savais pas d’où elles provenaient.

C’est lors de cette transe chamanique, 18 ans après ma noyade, que j’ai appris que je m’étais vraiment noyée et que j’avais fait une sortie de corps, comme dans les phénomènes de mort imminente (sujet qui me passionnait). Tout pris sens : mon attirance pour la mort, la nostalgie de rentrer à « la maison », ma sensibilité pour le surnaturel, mes cauchemars a répétition,…

La mort n’existe pas

Cette expérience m’a profondément touchée. Elle m’a ouvert la porte de la multidimensionalité. Aujourd’hui, je sais, de par mon expérience, que la mort n’existe pas. Nous quittons notre corps pour aller vers une autre dimension. Notre conscience survit à la mort de notre corps physique.

Il est impossible d’expliquer précisément comment cela se passe. C’est une expérience unique. Des chercheurs s’intéressent à  ce sujet depuis plusieurs années et vous pouvez trouver des témoignages de personnes ayant vécu des NDE à travers des livres ou des vidéos. Certains se reconnaîtront dans ces propos, ayant vécu eux-mêmes ce type d’expérience. D’autres n’y croient pas du tout, ou doutent et c’est tout à fait normal. Mais pour ces derniers, j’aimerais leur demander : et si c’était possible ?

Prenez soin de vous,

Corinne

Vidéo très intéressante sur le sujet, documentaire « En conscience » de Tistrya : https://www.youtube.com/watch?v=sb2s7dbvChA&t=2369s


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s